< Retour aux articles

Covid-19 et anti-inflammatoires : prudence

Docteur Didier Potier, Conseiller médical de la Mutuelle Saint-Martin
Visuel_ACTU_ANTI_INFLAMMATOIRE

Ne pas prendre d’anti-inflammatoire en cas de suspicion de coronavirus est une recommandation justifiée. Mais qu’est-ce qu’un anti-inflammatoire et cette recommandation est-elle à suivre sans exception ?

Il existe deux catégories d’anti-inflammatoire :

  • Les non stéroïdiens, appelés AINS (Anti-Inflammatoire Non Stéroïdien : par exemple Ibuprofène, Diclofénac, Profénid). L’Aspirine est également classée dans cette catégorie.
  • Les stéroïdiens ou corticoïdes.

Ils sont préconisés dans deux types de situation :

  • Ponctuelle : Aspirine pour une migraine, AINS pour un lumbago, corticoïdes pour une forte poussée d’urticaire par exemple
  • Chronique : corticoïdes dans certaines maladies rhumatismales, Aspirine à faible dose en prévention dans les pathologies artérielles (infarctus, AVC…)

Par précaution, pendant cette période de pandémie où il est possible d’être porteur du virus, il est préférable de ne pas prendre ponctuellement d’anti-inflammatoire. En revanche, il serait dangereux d’arrêter la prise des traitements chroniques par anti-inflammatoires sans avis du médecin prescripteur.

En cas de doute, contactez votre médecin traitant.

< Retour aux articles