< Retour aux articles

Covid-19 et transmission : se protéger

PAR LE DR DIDIER POTIER CONSEILLER MÉDICAL DE LA MUTUELLE SAINT-MARTIN
AdobeStock_118037577

Le Covid-19 est une maladie virale (coronavirus) pour laquelle il n’existe actuellement ni traitement ni vaccin. Le coronavirus se transmet par voie respiratoire : grosses gouttelettes des éternuements ou de la toux mais aussi fines gouttelettes (aérosol) de la respiration et de la parole qui seront inhalées par une autre personne. Ces gouttelettes peuvent aussi se déposer sur les mains ou toutes autres surfaces. Une personne portant ses mains souillées à son visage peut ainsi s’infecter.

Limiter la transmission du virus est donc le seul moyen de se protéger et protéger son entourage et cela passe par trois grands principes.

Les gestes barrières

  • Se laver les mains très régulièrement et laver les objets manipulés par de nombreuses personnes (poignées de porte, de caddies…)
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter

La distanciation sociale

c’est-à-dire la restriction des contacts entre personnes qui se traduit actuellement par le confinement.

Le port de masques

L’intérêt du port du masque pour toute la population a été longtemps controversé et, de toute façon, les masques n’étaient pas disponibles. Il semble actuellement (fin avril) que le port généralisé du masque offre une protection même si celui-ci est de fabrication artisanale. Voir l’article Haut les masques !

Pour les personnes à risque

Ces mesures s’appliquent à tous et de manière particulièrement strictes pour les personnes à risque de développer une forme grave d’infection à Covid-19, soit :

  • les personnes âgées de 70 ans et plus
  • les patients aux antécédents cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée,  ATCD d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque
  • les diabétiques non équilibrés ou présentant des complications secondaires
  • les personnes présentant une pathologie respiratoire chronique
  • les patients présentant une insuffisance rénale chronique dialysée
  • les malades atteints de cancer sous traitement

Pour en savoir plus avec les fiches de la Direction Générale de la Santé à consulter

< Retour aux articles