Ordonnance bizone, c’est quoi ?

par le Docteur C. Solano, du Réseau Carte Blanche *

À côté de l’ordonnance classique de votre médecin, il existe des ordonnances dites bizones qui n’ont pas le même aspect. À quoi servent ces ordonnances bizones ?

Les ordonnances bizones : seulement pour les personnes en ALD

Si vous n’avez jamais vu d’ordonnance bizone, tant mieux pour vous, c’est que vous ne souffrez pas d’une maladie chronique. En effet, ces ordonnances sont destinées aux personnes en affection de longue durée ou ALD.

Ce qualificatif d’ALD s’applique uniquement aux maladies nécessitant un traitement long et couteux. Si vous souffrez d’une ALD exonérante, vous êtes pris en charge à 100 % pour le traitement médicamenteux de votre maladie. Les médicaments ne vous coûtent rien.

Le rôle de l’ordonnance bizone est donc de permettre ce remboursement total des médicaments.

Deux zones, pour quoi faire ?

L’ordonnance bizone, comme son nom l’indique, comporte 2 zones.

  1. L’une est destinée aux médicaments et actes liés à l’ALD, c’est la zone haute de l’ordonnance. Les médicaments et actes médicaux inscrits dans cette zone sont pris en charge à 100 %.
  2. L’autre zone est destinée aux médicaments et actes qui ne sont pas en rapport avec l’ALD. C’est la zone basse de l’ordonnance. Y seront notés les médicaments et soins liés à d’autres soucis de santé.

Deux zones, deux remboursements différents

Quand on souffre d’une affection de longue durée (ALD), on peut également avoir une autre maladie. On peut, par exemple, avoir une polyarthrite en ALD et souffrir occasionnellement de migraines. Dans ce cas, seuls les médicaments liés à la polyarthrite seront pris en charge à 100 %. Pour la migraine, les remboursements seront les mêmes que pour Monsieur ou Madame tout le monde.

Les questions de l’ordonnance bizone

Pour le médecin, ce n’est pas toujours facile de choisir la zone de l’ordonnance où il doit inscrire un médicament.

Prenons l’exemple du diabète, la maladie ALD la plus fréquente. Si la personne souffre d’une infection, c’est peut-être lié au diabète qui diminue l’immunité. Mais tout le monde peut avoir un rhume ! En revanche s’il s’agit d’une entorse, c’est simple, les soins ne feront pas partie de l’ALD.

Certaines personnes en ALD disent : « je suis à 100 % » entendez : je suis pris en charge à 100 %. C’est vrai, mais uniquement pour les soins liés à leur maladie. Or, ces personnes ont parfois tendance à penser : je n’ai pas besoin de complémentaire santé, puisque je suis à 100 %. Et si elles sont malades hors ALD, elles n’ont pas de mutuelle !

Si vous avez quelqu’un dans votre entourage en ALD, conseillez-lui vivement de garder sa mutuelle !

Source

Ameli / Ordonnance bizone : https://www.ameli.fr/yvelines/medecin/exercice-liberal/presciption-prise- charge/situation-patient-ald-affection-longue-duree/ordonnance-bizone

* En savoir plus sur le Réseau Carte Blanche

Sur le même thème

15.04.2021

« Surdosage = danger » : c’est le message rendu obligatoire par...

13.04.2021

D’une ordonnance à l’autre, un médicament peut être nommé par...

01.08.2020

Pour partir en vacances, vous emportez certainement une petite trousse...

Lire aussi

Respect des consignes sanitaires… même en...28.06.2021
Médecin généraliste : un singulier spécialiste28.06.2021
Solitude et Covid 19 : phénomène...18.06.2021
Le tabac à chauffer12.05.2021
À quoi sert le cérumen ?28.04.2021

Nos contrats

Auto-entrepreneurs et TNS
En savoir plus
Diocèses et instituts
En savoir plus
Entreprises et associations
En savoir plus
Particuliers, retraités et familles
En savoir plus

Nos avantages et services

découvrir les avantages et services
Découvrir les contrats MSM Demande de devis d’adhésion Nous contacter Téléconsultation