Audition : chaque décibel perdu augmente le risque de dépression

par le docteur N. Szapiro du Réseau Carte Blanche*

Ce n'est pas la première fois qu'une étude retrouve des liens entre la perte auditive et la dépression. Une nouvelle étude américaine va plus loin en montrant que la sévérité de la perte auditive est aussi corrélée à la sévérité de la dépression.

Plus de 5.300 Hispano-Américains étudiés

Des chercheurs ont croisé les données des tests auditifs (audiométrie tonale) avec l'évaluation de l'état dépressif d'Hispano-Américains. Leur résultat est sans appel : un risque de dépression multiplié par 1,5 pour chaque tranche de 20 décibels perdus en audition (résultats obtenus après ajustement selon l'âge, le sexe, le niveau d'éducation, le mode de vie, la présence de comorbidités, la consommation d'antidépresseurs, etc.).

Des répercussions parfois majeures

Les chercheurs ont aussi montré qu'une perte auditive sévère (supérieure à 55 décibels du meilleur côté) était associée à un risque de dépression multiplié par 4,3, comparativement à des personnes dont l'audition était normale.

Isolement social et solitude

Pour les auteurs de cette étude, il ne fait pas de doute que l'isolement social dans lequel plonge la surdité, est responsable de cette dépression ou du moins, en est un élément aggravant.

Test auditif plébiscité

Les auteurs plaident pour que les sexagénaires passent systématiquement un test auditif et s'équipent de prothèses auditives, si nécessaire. Ils insistent d'autant plus que le dépistage ne comporte aucun risque, mais que le bénéfice, lui, peut être important !

Ne pas trop attendre

L'isolement social pouvant survenir rapidement en cas de difficultés pour suivre des conversations, mieux vaut se faire tester dès les premières difficultés rencontrées, au lieu de se trouver toujours de bonnes excuses, du style « c’est à cause du bruit ambiant », « c’est parce que l'autre articule mal», «c'est parce qu'il porte un masque», etc. D'autres entendent normalement en dépit de ces situations : c'est bien la preuve que c'est possible ou alors, que le déficit auditif redouté est bien réel !

Source

  • JAMA ORL Head & Neck surgery : «Association of audiometric age-related hearing loss with depressive symptoms among Hispanic individuals», par J. S. Golub et al., 2019;145(2):132-139, https://jamanetwork.com/journals/jamaotolaryngology/article-abstract/2717904.

* En savoir plus sur le Réseau Carte Blanche

Sur le même thème

À quoi sert le cérumen ?

13.04.2021

Le cérumen du conduit auditif est considéré comme une substance...

Appareil auditif : trois désagréments liés au mésusage

01.08.2020

Porter des appareils auditifs permet normalement de mieux entendre et...

Pourquoi un appareil auditif siffle et que faire ?

01.08.2020

Un appareil auditif qui se met à siffler, c’est gênant...

Lire aussi

Parcours de soin15.04.2021
Paracétamol : attention au surdosage15.04.2021
Le tabac à chauffer13.04.2021
À quoi sert le cérumen ?13.04.2021
DCI, princeps et génériques : un...13.04.2021

Nos contrats

Auto-entrepreneurs et TNS
En savoir plus
Diocèses et instituts
En savoir plus
Entreprises et associations
En savoir plus
Particuliers, retraités et familles
En savoir plus

Nos avantages et services

découvrir les avantages et services
Découvrir les contrats MSM Demande de devis d’adhésion Nous contacter Téléconsultation