< Retour aux articles

La vaccination anti-grippe

EN 2015, c’est plus de 2,5 millions de Français qui ont été touchés par la grippe*
grippe2

La grippe : maladie virale

En 2015, c’est plus de 2,5 millions de Français qui ont été touchés par la grippe*. Pour les personnes à risque, la grippe peut entrainer de graves complications voire le décès. C’est pourquoi, l’Assurance Maladie prend en charge à 100% le financement du vaccin. Sont considérées comme étant à risque :

  • Les personnes âgées de 65 ans et plus,
  • Les personnes atteintes de maladies chroniques,
  • Les femmes enceintes…

Se faire vacciner est l’acte de prévention le plus efficace contre la grippe. Toutefois, quelques bonnes pratiques permettent de limiter le risque de contagion :

  • Se laver les mains régulièrement avec du savon
  • Ouvrir les fenêtres pour aérer et diminuer la concentration de microbes
  • Privilégier les mouchoirs jetables à usage unique…

push-vaccins

grippe

1. La grippe : une maladie virale

D’origine virale, la grippe saisonnière est une infection respiratoire aiguë très contagieuse. Elle revient chaque automne et dure jusqu’au printemps. Les épidémies de grippe saisonnière surviennent chaque année en France au cours de l’automne et de l’hiver en raison de la grande contagiosité de cette infection virale. Souvent considérée comme bénigne, la grippe peut cependant entraîner des complications graves chez les personnes fragiles. Les souches de virus de la grippe en circulation ne sont pas les mêmes d’une année sur l’autre. C’est pourquoi il faut renouveler le vaccin annuellement.

Quelle que soit la souche du virus de la grippe en circulation, la transmission suit toujours le même processus : Une personne contaminée projette des gouttelettes de salive dans l’air, en parlant, en toussant ou éternuant : d’où l’intérêt des « gestes barrière ».

2. Comment la grippe se transmet-elle ?

Quelle que soit la souche du virus de la grippe en circulation, la transmission suit toujours le même processus : Une personne contaminée projette des gouttelettes de salive dans l’air, en parlant, en toussant ou éternuant : d’où l’intérêt des « gestes barrière ».

3. Les symptômes de la grippe

La grippe saisonnière se manifeste par un début souvent brutal, avec :

  • Une forte fièvre (autour de 39°) ;
  • Une fatigue intense (asthénie) ;
  • Des douleurs musculaires (courbatures) et articulaires diffuses ;
  • Des maux de tête (céphalées);
  • Puis une toux sèche.

4. Les bons gestes contre la grippe saisonnière

Certaines mesures d’hygiène peuvent limiter les risques de contagion. En période d’épidémie de grippe, plus vous les respectez, mieux c’est !

  • Lavez-vous les mains, si possible avec du savon liquide, en les frottant pendant 30 secondes (c’est « long »). Rincez-les ensuite sous l’eau courante et séchez-les avec une serviette propre (papier préférable) ou à l’air libre. Le lavage des mains doit devenir un réflexe : au minimum, avant de préparer le repas ou de manger, après s’être mouché, avoir éternué ou toussé en mettant sa main devant la bouche, être passé aux toilettes, s’être occupé d’un animal et après chaque sortie.
  • Servez-vous d’un mouchoir jetable pour vous moucher, tousser, éternuer ou cracher, jetez-le aussitôt.
  • Portez un masque si vous êtes grippé, surtout pour rendre visite à une personne fragile.
  • Évitez d’emmener un nourrisson dans les lieux publics où il pourrait entrer en contact avec des personnes infectées (transports en commun, centres commerciaux, hôpitaux … ) en période d’épidémie.
  • Ouvrez les fenêtres régulièrement pour aérer et diminuer la concentration en microbes.
  • Évitez de serrer les mains ou d’embrasser pour dire bonjour.
  • Ne touchez pas directement vos yeux, votre bouche ou votre nez, sans vous être lavé les mains au préalable.

5. La vaccination contre la grippe saisonnière

La vaccination de la grippe saisonnière est fortement recommandée pour les personnes les plus fragiles car le virus est plus dangereux chez elles.
La vaccination des soignants et des personnes s’occupant de jeunes enfants ou de personnes âgées est conseillée (c’est-à-dire l’entourage).
Il faut environ deux semaines après le vaccin pour être protégé ; une seule injection annuelle suffit en général. Les effets indésirables des vaccins contre la grippe sont bénins et transitoires : la personne vaccinée peut ressentir une douleur accompagnée de rougeur au point d’injection, des douleurs musculaires, des maux de tête accompagnés d’une fièvre légère. Les réactions allergiques plus graves sont extrêmement rares.
Votre médecin traitant est l’interlocuteur privilégié devant toutes questions afférentes à ce sujet.

< Retour aux articles